Réf DT 16: Ces « web-intellectuels »

05Nov09

www.levraijournal.mu

Deux pseudo-intellectuels* se sont donné une mission : éveiller la conscience mauricienne à travers un journal. Mais le paysage médiatique mauricien est saturé. On compte en ce moment 47 journaux reconnus officiellement par l’Etat. Dans ce marché, dominé principalement par « la grande presse », une croyance populaire dans la profession veut que toute nouvelle publication, si elle n’a pas l’appui financier de ‘Le Matinal‘ ou si elle n’est pas assimilée par un groupe de presse, a une durée de vie de 2 ans et demie. Passé ce délai, elle meurt.

Evitant de mentionner cette logique économique implacable, « l’épicurien » Nicolas et le « nietzschéen » Sabir, aux allures de jeunes Francs-Maçons fraîchement initiés avec leur costume et cravate noir, défendent leur idéal d’un journal différent, qui offrirait aux mauriciens ce qu’ils demandent. Un discours naïf de jeunes entrepreneurs qui tentent toujours de se convaincre que leur dessein vaut le coup. On aurait toutefois pu pardonner cette naïveté, si le produit était comestible.

Mais voilà, « le vrai journal » est en fait une collection d’articles d’opinion, soit l’actualité commentée par nos deux pseudo-intellectuels avec un regard, amèrement, d’outre-mer. Nous livrant toute une bibliographie de références académiques, les deux auteurs nous servent une masse dense de réflexions personnelles dans un article, qui, au final, laisse un arrière goût d’inachevé. En fait ces papiers auraient pu être utilisés comme bande-annonce d’une rubrique. Un peu trop tôt peut-être.

Ensuite, la maquette du site, de même que les choix des illustrations – de vulgaires dessins et photos qui circulent sur les spam forwarded mail en masse – ne font rien pour relever les arguments – ou idées copiées/collées – mis de l’avant par Nicolas et Sabir. Pire encore, les pseudo-débats filmés comme une conversation renvoient directement à aux sketchs de comédiens français (Omar et Fred ou Eric et Ramzy). Ces images-ci ne font toutefois pas rire, elles affligent. Je n’ai malheureusement pas tenu plus de 20 secondes sur le débat sur la langue créole – en français en passant. Je vous souhaite bonne chance si vous voulez tenter l’expérience.

Au final, Nicolas et Sabir semblent n’avoir convaincu que les annonceurs et quelques citoyens malléables qui s’agrippent à l’opinion des autres. Toutefois, le fait que j’y consacre un article sur ce blog démontre qu’ils ont attiré l’attention. C’est maintenant que se fera le véritable test pour nos Omar et Fred version locale. Il s’agira de nous prouver qu’ils n’ont pas épuisé toute la somme de leur connaissance et de citations d’illustres auteurs et que leur lecture de l’actualité vaut le détour.

Le test qui vaut l’inévitable mort à tout nouveau arrivé sur le marché. Et d’après ce que j’ai vu jusqu’à présent, levraijournal.mu est mort dans l’oeuf.

* J’utilise le terme « pseudo-intellectuels », car depuis la lettre d’Emile Zola, l’intellectuel se définit comme quelqu’un qui réfléchit, qui prend position et qui fait avancer un débat sur la place publique. Jusqu’à présent, nos deux « Mauriciens-venus-d’ailleurs » – de par l’accent – ne sont qu’à la moitié de ce mandat.

Publicités


18 Responses to “Réf DT 16: Ces « web-intellectuels »”

  1. 1 Kiki

    J’adore Omar et Fred !!! Très intelligents à leurs façons… Par contre, les articles des deux men in black mauriciens citent tellement de noms illustres que ca me renvoient à mon ignorance…Je suppose que les articles doivent faire cet effet à pas mal de gens.

    « Mauriciens-venus-d’ailleurs »
    Hmm ca c’est pas tres gentil !
    J’ai moi aussi eu l’opportunité de vivre à l’étranger et ce doit être le cas des deux protagonistes…mais je suis tout de même une « mauricienne d’ici » même si j’ai un accent ou que j’appelle mon président Sarkozy (celui la est bien plus marrant que …euh…c’est quoi son nom déjà ? )

    • @Kiki
      Ca fait plaisir de vous voir ici, ailleurs qu’au Suffren lorsqu’on s’est croisé le siècle dernier. J’adore Omar et Fred aussi, mais j’ai trouvé que c’etait assez interessant de traiter ce duo ainsi.
      Sinon pour le « Mauriciens-venus-d’ailleurs », je me suis laissé aller suite à la lecture de ceci:
      « (…) Ce bipède qui se nourrit principalement de dhol puri et de briyani et qui se désaltère à la Blue Marlin et dont les mœurs sexuelles se résument souvent à siffler les filles dans la rue a été étrangement oublié dans les travaux d’un Lévi-Strauss ou d’un Malinowski ; nous aspirons donc à combler cette inexcusable absence. (…) »

      J’utilise aussi ce genre de clichés pour décrire les Mauriciens à mes heures anti-patriotes. Mais pas lorsque je me pretends d’éclairer ces mêmes personnes.

  2. Heureusement pseudo et pas semi, sinon j’aurais cru que vous étiez contaminé par notre *cher* PM.

    Bon j’ai jeté un coup d’oeil sur le site xenophobe (cf « article » sur la nomination de Konrad Morgan). Piêtre pseudo-journalisme. Meme comme blog ils font pale figure. Decidement, l’amateurisme est bien le trademark de beaucoup de Mauriciens.

  3. 4 racyn

    Tu es bien méchant :-p Voilà que bientôt, on nous accusera, nous journalistes « établis » de « la grande presse » de descendre en flèche ces nouveaux web journalistes. Ce ne sera pas sans rappeler le débat bloggeurs v/s journalistes bloggeurs qui a agité il y a quelque semaines la blogosphère locale. On ne peut jamais prévenir les procès d’intention. Et j’en vois malheureusement venir un à notre égard sur ce sujet…
    Pour ce qui est du fond, je suis assez d’accord avec toi. Sauf que je leur donne le bénéfice du doute. Le journalisme se pratique…et la pratique se perfectionne au fur et à mesure qu’on reçoit des échos de ses lecteurs. Et qu’on comprend leurs attentes en matière d’information et de commentaires. C’est comme ca qu’on aguerri dans le métier. J’ai juste l’impression que nos deux compères sont encore dans une phase où ils veulent proposer le journalisme tel qu’ils l’entendent. Je pense qu’après, il comprendront que cette manière de pratiquer n’est peut-être pas en adéquation avec ce qu’attendent les internautes. Voyons donc voir comment évolue ce site…

    • J’y ai pensé et j’en ai aussi discuté avec Guillaume. Mais, déformation professionnelle oblige, je n’ai fait que commenter ce que je vois dans un premier temps et prédire ce que je pense va arriver selon mon analyse dans un deuxieme temps. Je l’ai fait. Certes avec une touche de commentaires dévoilant mes sentiments personnels. Mais n’est-ce pas le but de blogger finalement? Pour revenir au fameux débat bloggeurs v/s journalistes, la schizophrénie est vite atteinte. La difference entre eux et les bloggeurs est celle-ci: les autres bloggeurs mauriciens ne se reclament pas des journalistes « professionnels » dans le sens en faire une activite lucrative soutenue par une vaste campagne de promotion, dont des billboards placardes partout a travers le pays.

      • 6 racyn

        Zot fine mett billboard dans pays??? (Pardon, je ne sors pas beaucoup de chez moi en ce moment! J’ai pas vu ca :p) Ah ben s’ils veulent conquérir un lectorat avec de gros moyens marketing mais sans FOND alors là du coup, ouais…je retire le bénéfice du doute que je leur ai accordé. Et moi qui croyait que cela se voulait une opération artisanale…puis professionnelle à terme. Là, je pense toutefois, que c’est risible. Bon courage les jeunes. Que l’esprit de Chritophe Barbier soit avec vous!

        @ludovic, je connais des personnes qui ont fait des études de science po mais qui ne citent pas Démocrite à tout bout de champs :-p Là on a seulement affaire à des gens qui veulent faire la démonstration d’une certaine culture. Du coup, il prennent leur couteau, un morceau de pain et tartinent à mort! lol

      • Ouaip. Billboard 4×3 et soutien financier de nombreux sponsors. J’ai tout a coup souvenir d’une publication, Le Detective, qui n’a pas survecu le premier numero. Quoiqu’il en soit, je clos le debat mercantile ici, on me traite de « frustre » et de « mal baise » ailleurs..!

      • 8 racyn

        Ils ont avalé (de travers un dictionnaire). Un mauvaise indigestion et hop…diarrhée verbale! Lol.
        L’art de prendre de la hauteur dans un débat est très très très difficile. Aux lecteurs de ce blog, si vous voulez un exemple de ce qu’il ne faut pas faire en voulant prendre de la hauteur…le lien que 1132 publie plus haut s’avérera très utile.

        ps: on n’allait pas échapper à la ligne de défense « ils sont jaloux ». Mais bon, les débatteurs conviendront que c’est là un bien piètre argument dans un débat qui aurait pu être de haute facture. Aux avaleurs de dicos d’élever le niveau…

  4. 9 Ludovic

    Ce sont des gens qui aiment bien se voir, s’entendre et se lire… Un d’entre eux a surement fait science-po ou un truc du genre en France… Des aspirants franc-macons certainement vu leur gout pour les pyramides et les architectes…
    En tous cas ce qui impressionne c’est qu’ils ont déjà des annonceurs et ils se sont offert une campagne de pub sur panneaux 4×3…
    Je crois qu’il est temps que l’on comprenne qu’entrepreneur et journaliste ne sont pas des synonymes et tout le monde ne s’appelle pas Jean Claude de l’Estrac.

    Si j’avais un conseil à leur donner: « ne nous saoulez pas avec Platon, Aristote et leur confrères de parfaits inconnus pour 90% des mauriciens, permettez vous de réfléchir et de nous faire réfléchir sans eux »

    Bonne chance à Nicolas et Sabir, ils ont le mérite d’oser et je souhaite qu’il se perfectionne avec le temps et pour cela ils devront faire preuve d’écoute et d’humilité.

  5. 10 Nicolas

    Dear Sir- (i assume so you are a man….in black)

    I hope you are fine. If you would allow me to write in English- as i feel my french is very poor- I just got a link about your blog. I must admit its very well written and professional.

    I want to express my deepest gratitude for giving us( levraijournal.mu) so much publicity and criticism. We looked for it. We needed it. And we got it.

    Any business needs a lot of marketing, albeit a lot of it. I reckon that you are a really intelligent and wise person and i feel that you have what most journalists don’t have….a sense of proximity with the people.

    Know now that i’m your biggest fan. Not everyone has the education to know Zola. For that, i must respect you.

    Let me seize this opportunity to wish you all the best in your career and life.

    Godspeed,

    Nicolas
    I

    • Merci pour cette réponse, quoique un peu trop flatteuse pour que je prennes au premier degré. La promo était gratuite, mais pas la critique. Je pense qu’on sera amené à se croiser sur la toile à l’avenir, dépendant de comment levraijournal.mu se porte. J’aime vérifier si mes analyses se concrétisent ou pas.

    • 12 Affliction

      Je vous trouve bien magnanime, mon petit, trop, en vérité, pour être honnête. Je conseillerais à Monsieur 1132nd… d’écrire également en anglais, voire en swahili ou en quechua. Il serait assurément plus crédible. Son français est tout bonnement affligeant (fautes de ponctuation, fautes d’orthographe, fautes de grammaire, fautes de syntaxe, fautes de style…) Je serais curieux de savoir dans quel canard il sévit.

      • Cher ami, sachez tout d’abord que ce blog est une initiative personnelle et n’est en aucun cas relié à ma fonction professionnelle. D’où le fait de blogger sous un alias. Je ne vois honnêtement pas les raisons de votre amertume apparente, car je n’ai jamais eu la prétention de détenir la connaissance absolue, qui m’aurait mené à une perfection dans ce que je fais. Au contraire. Mais comme vous semblez maîtriser là où, moi, je présente des manquements, devrai-je interpréter votre message comme une proposition de relire/corriger mes textes pour ces fautes dont vous parlez ?

        P.S Bahati mbaya, ingekuwa mbaya sana katika Kiingereza.

  6. 14 Hiram

    Il est bon de jeter la pierre quand on a soi-même rien à se reprocher. La démarche de nos  » Fred et Omar’ locaux est certes maladroite mais elle démontre ceci: ras-le-bol des gens par rapport à la pseudo-presse* que nous avons chez nous.

    Qu’est-ce qui fait la force d’un journal ? Ses articles d’opinion ? Diverses études ou baromètres montrent que les lecteurs n’en raffolent pas. Les news ? Les faits divers ?

    Les excellents journalistes de nos rédactions vous diront que les bons textes sont ceux qui sont lus. ( Ouah, la trouvaille …!) Alors, quand il s’agit de raviver si ce n’est exciter les plus bas instincts de nos chers lecteurs, on parle de scoop, de chiffres de vente en hausse, des annonceurs qui font la queue pour acheter des espaces de pubs !

    Nicolas et Sabir veulent se donner l’air de’ franc-maçons fraîchement initiés’… Celui qui lance cette accusation ou plutôt qui fait ce constat, sait-il de quoi il parle ? Peut-etre n’a-t-il retenu des franc-maçons qu’il a pu côtoyer que l’apparence…Il est possible qu’il en ait été un…ou qu’il ait été tout simplement radié pour d’occultes raisons … ( entre nous, il n’en sait rien et ferait mieux de se renseigner sur la question… )

    Il est bien de donner des leçons aux autres mais charité bien ordonnée commence par soi-meme dit-on… Qu’est-ce que le bon journalisme ? Celui qui repose sur une ribambelle de justificatifs quasi quotidiens et de mises-au-point ?

    Nicolas et Sabir n’ont peut-etre pas tort d’essayer une nouvelle formule. Quand les viols et sodomies ne feront plus la une dans notre presse chic. Quand les patrons de la presse ne se serviront plus de leurs colonnes pour servir leurs propres intérets ( politiques ou autres ), on pourra pousser un ouf de soulagement…

    Mais pour l’instant, n’est-ce pas, il faut satisfaire les lecteurs avides de sensationnalisme, les annonceurs qui commencent à faire pression sur les redactions pour la couverture de personnages qui donnent de la pub, les actionnaires et autres banquiers qui voudraient honorer la mémoire de leurs ascendants à la pseudo pensée progressiste pour ne pas dire arriviste…!!!???

    Un bon article est un article lu…qu’on abolisse alors le ‘decret harish boodhoo’ interdisant la publication de photos à caractère obscène à Maurice.

    A bas Platon, Camus et Sartre et vive le populisme de notre presse bon chic bon genre !

    HIRAM

    P.S *La pseudo-presse est celle qui, depuis le 19e siècle, à Maurice, est faite par les fils d’anciens colons ou fils d’affranchis mais bourgeois et qui, sous prétexte d’éclairer ses lecteurs par des idées supposées progressistes, ne sert que ses propres intérets. Moralisatrice, arrogante, elle prend l’apparence d’un chien de garde dans un premier temps, pour se ranger du côté du pouvoir quand cela l’arrange. Vous verrez, par exemple, que l’information de certains evenements concernant les finances de notre Etat, ressemblait beaucoup à de la communication gouvernementale. Cette meme presse est composée de redacteurs ou directeurs qui font bouger les choses….en leur faveur ! Par exemple, un tel qui prevoyait une victoire des mauves en 2005, a coup de statistiques ou autres, par 35/25, disait le contraire a une reception donnee chez lui a la veille du scrutin, a savoir une victoire des rouges par 60/40 . On connait la suite ( a un siege pres, et ce qu’il est advenu de cet antirouge auto proclamé)

    • Je pense qu’on s’égare et on case mal les protagonistes dans ce débat. Je n’ai jamais caché ma fonction de journaliste sur ce blog, mais je maintiens qu’à travers ce blog, j’exprime les idées et opinions qui sont miennes et non pas la ligne éditoriale du produit dans lequel je travail ou dans lequel j’ai travaillé. Autrement, je ne vois pas l’intérêt de blogger. Ce blog est l’occasion d’aller bien au-delà de ce que je fais dans ma vie professionnelle.

      Je ne suis pas ici pour faire l’apologie des journaux, dieu sait que je suis extrêmement critique envers le paysage médiatique mauricien. Mais cela ne m’empêche pas d’entrevoir la naïveté et la médiocrité dans ce que nous propose levraijournal.mu. Je suis pour les choses bien faites. Et levraijournal.mu est à des années lumières de là.

      Sinon par rapport à « Qu’est-ce un bon journal? », personne n’a la réponse absolue. Probablement à cause de la diversité du lectorat: culturelle, intellectuelle et financière. En passant, vous citez l’adage sans l’attribuer à l’auteur. Peut-être est-ce vous qui avez été radié de quelque chose? Le journalisme? Ca se sent en tout cas. Mais pour revenir au site en question, s’il y a un lectorat pour ce type de masturbation intellectuelle, autres que le cercle familial/amical ou de bienfaiteurs financiers de ce site, je leur dis tant mieux.

      Mais selon moi, ce produit accueillera dans un premier temps des internautes qui n’y comprendront rien, et se contenteront d’applaudir et de glisser des « bravos » ou « bien écrit ». Dans un deuxième temps, les visiteurs se feront plus rares. Un journal est fait pour informer, éduquer. Certainement pas pour faire une démonstration de la somme de connaissance qu’on a acquis et s’attendre à des compliments. Le troisième temps sera sans appel.

  7. Les associer à la franc-maçonnerie est leur faire trop d’honneur. A les voir s’époumoner sur la nécessité d’un vrai journal (…du n’importe quoi), ils me font davantage penser à deux gigolos qui s’adonnent à de la branlette intellectuelle.

    Plus sérieusement : Les auteurs de ce site (aux moyens importants) laissent transparaître dans leurs écrits et dans leurs vidéos une certaine arrogance, pour ne pas dire une arrogance certaine. Ils ne sont pas sans savoir que l’arrogance freine la croissance spirituelle. Pour éviter l’arrogance, il faut distinguer la fierté (« Je suis mieux que les autres ») du plaisir (« je ne suis pas mieux, simplement chanceux »).

    Donc messieurs, faites preuve de modestie intellectuelle. Rien de sert à citer Sartre, Socrate et tous les autres… Ce ne sont pas de vulgaires béquilles sur lesquelles on peut s’appuyer pour flatter son égo. Vous ne rendez nullement justice à leur immenses œuvres et cela ne vous grandis pas.

    Cela vous donne seulement l’air de gros nuls arrogants…

  8. 17 Ajmal

    Manze r li! 😛
    For once that I’ve read one of your post… 😉

  9. Sans surprise, « l’épicurien » Nicolas et le « nietzschéen » Sabir ne sont plus. Une simple recherche aujourd’hui sur google, par pure curiosité, m’a renvoyé sur ce message:

    Oops! Google Chrome could not find http://www.levraijournal.mu

    Ils n’auront même pas tenu un an. Tant mieux pour eux.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :