Réf DT 12: La Cyber-île et le facsimilé

14Oct09
Représentation artistique d'un tsunami s'écrasant sur Port-Louis

Représentation artistique d'un tsunami s'écrasant sur Port-Louis

Ce matin, en me réveillant, j’ai eu droit à ça:

Dix-huit pays de l’océan indien dont Maurice participent depuis ce matin à un exercice de simulation de tsunami en marge de la Journée internationale de la prévention des catastrophes naturelles. Selon le scénario défini, la station météorologique de Vacoas a reçu une alerte au tsunami à 5h16 ce matin. L’alerte émane du Pacific Tsunami Warning Centre, basé à Hawaï. Selon ce centre, un puissant tremblement de terre survenu dans les environs de Djakarta, de magnitude 9,2 sur l’échelle de Richter (de la même intensité que celui qui est survenu le 26 décembre 2004) déclenchera une alerte au tsunami dans la région de l’océan Indien. Les vagues atteindront les côtes Mauriciennes à midi et celles de Rodrigues une heure plus tard.

Jusqu’ici, tout va bien. Mais ce qui m’a vraiment secoué de mon état demi-ensommeillé que j’aime bien prolonger au maximum tous les matins est ceci:

Sitôt le message reçu, la station de Vacoas s’est chargée d’alerter les différents stakeholders, dont les médias, de même que les plus hautes instances du pays : Bureau du Premier ministre, les ministères de l’Éducation, de la Pêche, de l’Environnement, entre autres, ce à travers des bulletins. « Nos différents stakeholders et partenaires ont ouvert les bureaux à 6h15 du matin pour réceptionner les faxes. Cela démontre qu’il y a une conscience concernant le danger que représentent les tsunamis ».

Je pensais avoir mal entendu, donc je me suis immédiatement levé avec une question en tête: le stakeholder ou le partenaire est uniquement arrivé au bureau à 6h15 parce qu’il savait d’emblée qu’il y avait un exercice de simulation. Que se serait-il passé s’il n’était pas au courant de l’arrivée du facsimilé? Que se serait-il passé si le fax était arrivé à 2h15 du matin? A ma connaissance les tsunamis n’observent pas la routine 9 à 4…

Pendant ce temps, le nombre d’utilisateurs de téléphone mobile a augmenté de 11,3% entre 2007 et 2008, passant de 928 600 à 1 033 300. Les deux opérateurs du marché ‘saturé’ qu’est Maurice nous bombardent constamment avec des messages promotionnels sur de nouvelles formules pour nous prélever de l’argent. Deux opérateurs se partageant l’accès à 81.2 habitants sur 100 à Maurice aujourd’hui. (Edit: Mea Culpa, j’ai oublié de mentionner MTML. Bon, ils ne jouent pas dans la cour des grands encore en même temps.)

L’idée d’utiliser cet accès pour alerter 8 Mauriciens sur 10 n’a pas éffleuré les autorités encore. On continue à se fier à des sources de plus en plus douteuse d’informations – les radio privées et la station de météo. Et le comble, le directeur de la météo se dit: « satisfait de la manière dont cet exercice s’est déroulé ».

Publicités


6 Responses to “Réf DT 12: La Cyber-île et le facsimilé”

  1. Je traite souvent de ce type de non-sens dans le domaine des entreprises et des autorités Mauriciennes. Le pays se targue d’être une île moderne et à l’avant garde de la technologie mais il n’en est rien. On se retrouve dans le schéma classique du « dit » mais pas de « fait » avéré. En gros, les nouvelles technologies, leur utilisation et leur prédominance n’est qu’un mensonge géant. On nous a beaucoup parlé du Wimax et on l’a mis en place. Sérieusement, rien ne vaut une bonne fibre optique!

    De même l’humain n’est pas mis au centre des concepts technologiques. De toute façon, on oublie l’humain… Si on prenait cela en compte on aurait tout de suite évalué le facteur d’impact de chaque technologie pour se rendre compte que le téléphone portable est quasiment le seul accessoire qui pourrait donner une alerte à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit.

  2. 🙂 On a des amateurs à la tête de l’état; donc, ce n’est pas surprenant. Vivement un renouveau au sommet des institutions.

    Concernant le SMS alert system, faut pas oublier que le réseau n’était pas functional pendant l’infameuse inondation qui a couté la vie a une écolière. Donc faut aussi upgrade le réseau pour cope avec des situations de crise.

    • Fidèle à lui-même le Bruno! Non plus sérieusement, je ne pense pas qu’il s’agit d’un problème politicaille, mais d’un problème politique. Politique dans le sens décisions venant des hautes sphères de l’Etat qui ont une culture des nouvelles technologies et qui réalisent leur potentiel. Malgré les pages facebook ou twitter, je ne pense pas que Maurice ait vu cette nouvelle race de politiques encore. Il faudra attendre encore une demi-génération.

      • lol 😀 bon ca ne change pas le fait qu’ils soient incompetents 😛

        Yeps c’est vrai, les politiciens n’arrivent pas a s’adapter aux dernieres technologies et ne saississent pas les opportunites qu’elles offrent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :