Le choix démocratique est sans appel: aucun des candidats présentés

Le choix démocratique est sans appel: la population ne veut aucun des candidats présentés

Finies, les élections régionales. Tandis que l’alliance MMM/MSM jubile, l’heure est désormais au bilan du côté du Parti Travailliste. Est-ce vraiment une redéfinition du rapport des forces politiques? Allons-nous vers des élections générales anticipées? Pendant que la population se réveille avec un semblant de nouvelle configuration politique, un point semble toutefois échapper à tous les éditorialistes de presse : un votant sur deux subit actuellement le choix politique de l’autre. Car entre les taux de participation de 50,54% aux élections villageoises et 44,91% aux élections municipales, ce sont 420,336 votants sur 847,576 qui ont choisi de bouder les suffrages. Soit 50,5% de l’électorat.

Publicités

L’émergence d’une alternance politique à Maurice s’obstine à vouloir passer par la case Facebook, alimenté de « likes ».

Contrairement à lenthousiasme populaire autour du lancement du Ralliement Citoyen pour la Patrie, je ne suis pas emballé. J’entends déjà les « ban zournalis la nanyen zot pas trouv bon ». Je me propose d’expliquer ma position et partager mon scepticisme face à « l’émergence de cette troisième force politique » (sic).

D’emblée, qu’on soit d’accord. Je suis pour l’émergence d’une nouvelle force politique. Je suis d’accord que la classe politicienne actuelle ne répond pas aux nouveaux besoins et aux attentes de la société civile active, celle qui recherche de gens capables – et surtout intègres – à qui elle va donner le mandat de décider à leur place selon notre formule de démocratie représentative.

Cela dit, tout comme je ne croyais pas qu’Azir Moris était la réponse à cette demande de la population (ici et ici), je ne crois pas que le Ralliement Citoyen pour la Patrie le soit non plus. Cependant, avant de poursuivre, le disclaimer :

Extrait – le seul – d’une conversation sur Facebook avec une des animatrices du RCP

Continue reading ‘Réf DT 37: « Faire du neuf avec du vieux »’


YoSoy132 – « Je suis le 132 », movement pour la liberté d’expression au Mexique rappellant étrangement la campagne « Anou liber MBC » d’Azir Moris

 On les croyait revenus sur terre. Un récent commentaire d’un visiteur m’a indiqué le contraire la semaine dernière. Et coïncidence, la presse étrangère parle d’un mouvement étudiant au Mexique, les YoSoy132, « Je suis le 132 ».

Le réseau YoSoy132 est né mi-mai sur les réseaux sociaux au lendemain d’une mobilisation dans une université privée contre la venue d’Enrique Peña Nieto, candidat du Parti révolutionnaire institutionnel, l’ancien parti hégémonique. Le PRI avait alors affirmé que ces troubles avaient été causés par des agitateurs rémunérés, mais pour démontrer leur bonne foi, 131 (sic) étudiants de l’Université ibéroaméricaine avaient diffusé sur Internet une vidéo dans laquelle ils montraient leurs cartes d’étudiants. Et en signe de solidarité, d’autres étudiants du public comme du privé ont monté un groupe appelé « Je suis le 132 ».

 Source : http://www.legrandjournal.com

« Je suis le 132 » est l’occasion de faire l’autopsie d’une promesse et aussi de comprendre pourquoi la révolution des 15 000 n’a jamais eu lieu.

Continue reading ‘Réf DT 36: 132 v/s 15 000’




à combien vous êtes

Membre de

Permissions